Rendez-vous au 07 64 08 09 30

Harmonia vitae sophrologie

Mon histoire

Je m’appelle Matthieu Langnel, j’ai 33 ans et je suis le papa comblé de 3 enfants. 

Passionné par nature, ce qui me caractérise le mieux est certainement mon intarissable soif d’apprentissages et de découvertes. D’aussi loin que je me souvienne, mes passions ont toujours été tournées vers un besoin de connexion avec la vie et la terre. J’avais perçu, très jeune, l’absolue nécessité d’être ancré ! 

Après des études d’ingénieur paysagiste, j’ai exercé le noble métier de jardinier dans diverses entreprises. J’ai pu y appréhender la richesse des rapports humains, mais aussi leur complexité. L’occasion de ressentir un profond mal-être chez les autres… mais aussi chez moi-même. Je me sentais assez envahi par les ressentiments qui habitaient mes collègues. Je comprenais bien qu’il était nécessaire de me protéger pour ne pas me charger de leurs malheurs, mais je ne savais pas bien comment faire. Après un bilan de compétence sur fond de bore-out, l’entreprise dans laquelle je travaillais depuis 4 ans a été rachetée. Une transformation managériale a été l’occasion de commencer un travail sur moi par le biais d’un coaching interne. Cette première expérience de développement personnel m’a permis de comprendre les mécanismes que j’avais mis en place. Le poste que j’occupais me permettait de briller aux yeux des autres. Mais ce dont j’avais besoin pour ressentir davantage de plénitude, c’était de pouvoir rayonner qui je suis réellement.

Prise de conscience

En 2020, les confinements successifs nous conduisaient à prendre des temps de pause et de recul sur nous-même. Ils ont été pour ma part, une formidable opportunité de remettre ma vie en question. J’ai enfin pu me mettre en mouvement pour aller vers mon élan de vie. Durant cette période, j’ai eu l’occasion de bénéficier d’un accompagnement IKIGAÏ avec un coach formé à cette approche. J’ai ainsi pu pointer très précisément du doigt ce qui donnait du sens à ma vie : ACCOMPAGNER les gens. 

C’est à la suite de cela que j’ai décidé de quitter l’entreprise dans laquelle je ne me sentais plus bien depuis déjà trop longtemps. Je cherchais toujours un responsable pour expliquer le mal-être que je ressentais. D’abord les autres, puis le patron, le travail qui ne convenait pas, les imprévus, des collègues, les équipes à manager…. Mais je n’avais pas su écouter qu’au fond, c’était ma responsabilité de sortir de cette souffrance qui grandissait en moi.

À ce stade, j’avais compris que 

Ma façon de vivre les situations ne dépend que de moi-même et de ma perception des événements.

Les choses ne s’arrangent jamais seules.

Les réponses ne se cherchent pas à l’extérieur mais bien à l’intérieur de nous-mêmes.

Les décisions et les choix faits en conscience, ainsi que les actions, petits pas par petits pas, étaient LA solution pour se mettre en chemin vers le bonheur.

Tournant

Je me suis donc donné le temps. Le temps pour apprendre à m’écouter et à entendre cette petite voix au fond de moi qui me demandait d’arrêter d’être sans cesse dans le FAIRE, pour enfin ÊTRE.

J’ai donc cherché approche holistique pour tendre vers le bonheur et le mieux être. Mon objectif était de pouvoir accompagner les gens sur leur propre chemin. C’est ainsi que j’ai décidé de me former à la Sophrologie Holistique. Cette approche de la sophrologie me permet d’aider les gens à se (re)connecter à leur corps, à ressentir ce qui s’y passe, à leur montrer combien ils sont vivants… Mais aussi, avec un peu d’expérience, à décrypter tous les petits signes qu’il leur renvoie. C’est dans la deuxième partie de l’accompagnement, plus introspective, que ces signaux sont analysés, travaillés, intégrés… Toujours dans une quête d’accession au Bonheur.

Parallèlement, j’ai également voulu me former à l’IKIGAÏ que j’avais moi-même expérimenté, afin de pouvoir la proposer dans mes accompagnements. Je suis convaincu que si l’on se sent bloqué dans sa vie, c’est qu’il faut tout d’abord chercher à se reconnecter à soi. C’est ce que permet la sophrologie holistique. Ensuite, on peut s’ouvrir au chemin qui est le plus juste pour se sentir aligné : c’est ce que propose la méthode IKIGAÏ. Enfin, l’hypnose peut permettre un petit coup de pouce, lorsque le mental prend un peu trop de place. L’inconscient est alors amené à pleinement s’exprimer.

Finalement, je pourrai dire qu’en tant que jardinier dans l’âme, et jardinier de l’âme, je veux vraiment proposer à mes clients de partir à la découverte de leur nature profonde par les différents outils de mon approche holistique.

Mon objectif est de leur permettre d’être plus apaisés dans leur quotidien. Ainsi d’avoir davantage confiance en eux, ou même de (re)trouver le sens de leur vie.

J’ai à coeur de les accompagner pour faire la rencontre de la personne la plus exceptionnelle sur cette terre : ELLE-MÊME.

Si j'ai besoin d'aller plus loin, Est-ce que ton accompagnement peut m'aider ?

Des questions ? Profite ! Ton premier entretien est offert !